Minceur

Quel régime alimentaire pour Hashimoto ?

La thyroïdite Hashimoto est un mal dû à une réaction auto-immune au cours de laquelle l’organisme s’attaque aux cellules de la thyroïde. Pour vous débarrasser de ce mal, vous avez besoin de faire recours à une rationalité alimentaire spécifique. Si vous souhaitez découvrir le régime alimentaire adapté à Hashimoto, consultez l’article suivant.

Les aliments à éviter pour lutter contre la thyroïde de Hashimoto

Parmi les remèdes efficaces contre Hashimoto, la nutrition joue un grand rôle. Cette maladie n’est que le résultat d’une inflammation de la glande thyroïde. Au cours de l’inflammation, les cellules thyroïdiennes subissent une agression de la part l’organisme lui-même qui bloque la synthèse des cellules T3 et T4. Les formes avancées de Hashimoto sont la forme atrophique et la forme l’hypertrophique encore appelé goitre. C’est alors la raison pour laquelle la diététique nutritionnelle déconseille la consommation des aliments dit groitrogènes qui bloquent l’absorption de l’iode et cause la maladie de Hashimoto.

A voir aussi : Quel est le meilleur détox pour maigrir ?

Toute une liste d’aliments ont été cités comme faible en apport d’iode. Il s’agit par exemple des choux ( chou de Bruxelles, chou kale, chou fleur…). Les amandes, les radis, la patate douce, la moutarde, les arachides, le soja sont à réduire en cas de carence en iode. Notez également que la consommation en excès de l’ail de de l’oignon peut contribuer à la perturbation du fonctionnement thyroïdienne. Évitez les produits raffinés et les produits industriel. Dans la catégorie des boissons, le café, le thé, les boissons énergisantes, l’alcool et les sodas sont déconseillés. De plus pour diminuer l’inflammation causé par la thyroïde Hashimoto, vous devez modérer la consommation des matières grasses comme les huiles de tournesol, les viandes d’animaux riche en oméga-6.

Les aliments à privilégier pour lutter contre la maladie de Hashimoto

L’apport en oméga-3 et l’iode est essentiel pour la synthèse des hormones thyroïdiennes. Pour votre besoin quotidien en iode, vous devez manger de façon régulière les fruits de mer, les algues, les poissons, les produits laitiers et le sel de table riche en iode. Le sélénium également est essentiel pour votre bien être. Comme source de sélénium, vous avez les noix de Brésil, les céréales complètes, les œufs, les champignons shiitake. Les aliments riches en vitamines B12 sont aussi à privilégier. Il s’agit des mollusques, des abats, des levures diététique, des fruits de mer. De son côté, la vitamine D aussi importe un soulagement à la maladie et donc vous devez consommer le jaune d’œuf, les margarines et les poissons gras. Pour ce qui concerne l’hydratation, il est important pour lutter contre la constipation un symptôme courant de l’hypothyroïdie. Il y a également les fibres alimentaires et les antioxydants qui sont conseillés.

Lire également : Comment faire une détox pour perdre du poids ?

Articles similaires